Ku ishi kama mbwa ama nguruwe

Je n’ai jamais voulu tolérer que mon enfant voie notre manière de travailler. Chaque fois quand il voit la tracasserie de la police, il vient me dire : « Papa, toi aussi, tu fais ça ? C’est comme ça que vous travaillez ?» Ça fait une honte et ça fait mal au cœur.1